79% des hommes pensent que c'est compliqué d'avoir une sœur canon, mais que ça rend bien service

79% des hommes pensent que c'est compliqué d'avoir une sœur canon, mais 84% pensent que ça rend service

79% des hommes pensent que c'est compliqué d'avoir une sœur canon, mais que ça rend bien service

Avoir une soeur canon est à double tranchant, c’est l’enseignement ressorti d’une nouvelle étude de l’institut APP. Le Dr Emile Li a interrogé 237 hommes entre 20 et 35 dont la soeur obtient un score supérieur à 9 sur l’echelle de Richter.

Pour les sondés, les inconvénients sont nombreux. En général, c’est le regard lourd des hommes dans la rue qui dérange dans 87% des cas, puis viennent les questions répétées des amis sur le statut célibataire / en couple de la soeur canon (72%), enfin on retrouve le sentiment d’être inférieur ou physiquement raté (56%).

D’un autre côté, 84% de ces hommes pensent avoir améliorer leur vie grâce à leur soeur canon. 75% ont déjà été en carré VIP d’une boîte de nuit en l’accompagnant, 57% ont eu accès à des copines également canon de la soeur, et 36% expliquent même avoir profité de la maison de vacances aux Bahamas de ce banquier ou cette star du cinéma qui est en couple avec leur soeur.

Malheureusement pour certains, la soeur canon n’est pas systématiquement du genre à profiter de leur statut. C’est le cas de Hervé, un salarié mysogyne de 32 ans, qui regrette les choix de sa soeur Carine, 27 ans. “Elle avait le monde à ses pieds, des entrepreneurs riches qui s’intéressaient à elle, mais elle n’en a jamais profité, et elle est finalement tombée amoureuse d’un pauvre qui la rend heureuse, et moi je suis dégouté…”