Plus un homme fait le ménage, plus le risque de divorce est élevé

Le partage des tâches ménagères serait source de divorce

Plus un homme fait le ménage, plus le risque de divorce est élevé

C’est le résultat choc d’une étude norvégienne que vous partage l’institut APP. Une équipe de chercheurs financés à hauteur de 4 millions KR par le ministère de la famille norvégien, aurait étudié 214 familles dans tout le pays. Le protocole utilisé est identique pour chaque famille test. Les scientifiques ont sélectionné des ménages spécifiques et demandé aux hommes de participer pour la première fois de leur vie aux tâches ménagères. Au bout d’une année complète, les résultats auraient été dévastateurs. Ainsi, 41% des familles testées auraient été retrouvées un an après le démarrage de l’étude, en pleine procédure de divorce.

D’après les chercheurs, c’est d’abord le stress de ces messieurs qui aurait augmenté.

Le docteur Martin Gale nous explique le processus vécu par ces familles : « 72% des hommes indique ne plus avoir le temps de regarder leur émission de télé-réalité préférée « Nordmenn i Miami » (Les norvégiens à Miami), ce qui a tendance à les stresser particulièrement ». C’est ensuite les désaccords sur la façon de nettoyer qui seraient fatales au couple. « 68% des femmes reprochent aux hommes de cacher la poussière sous le tapis et d’incriminer les enfants quand le ménage est mal fait. Et malheureusement dans ce pays, la malhonnêteté est encore plus mal perçu que la fainéantise masculine… »

Le ministère a depuis décidé d’investir massivement dans des campagnes de sensibilisation et des formations aux ménages pour les hommes.

Créé en 2001 à la suite de la folle épopée de Richard Virenque sur le Mont-Ventou, l’Institut APP est une entité indépendante dont le but est démocratiser la recherche scientifique et de re-crédibiliser les sondages et études d’opinion publique.